Sergio Calderon

Biographie

SOMMELIER - RESTAURANT LE SUQUET

L’argentin est tombé deux fois amoureux dans sa vie. La première, lorsqu’une jeune française a le bon goût de ramener dans sa valise de ses vacances à Cordoba, celui qui se destinait à être médecin sans frontières. La seconde, c’est quand il arrive dans l’Aubrac et qu’il a un véritable coup de cœur pour « tout : le lieu, les hommes, la façon de travailler, la cuisine… » Si c’est aux côtés de Jacques Lambert chez Yves Thuriès qu’il découvre son métier, qu’il le perfectionne un peu en Angleterre, c’est véritablement au Suquet qu’il l’exprime avec passion.

Sergio Calderon est volubile, passionné et fidèle en amour comme dans le travail, les yeux ouverts et le cœur généreux. Les rencontres comme tournants. Pourtant, quand il quitte Cordoba, il ne se voyait pas dans les champs de vignes mais dans les champs stériles, mais ses origines du cinquième pays producteur mondial de vin étaient tapies dans les tanins qu’il allait découvrir. Et ce principe de découverte est toujours un moteur de sa vie, de sa pratique professionnelle. Il profite en effet de la fermeture hivernale du Suquet pour aller visiter les producteurs, amorcer des projets vini-viticoles en Argentine, s’engager dans des actions associatives et humanitaires. Lorsque l’on boit bien, on n’a jamais la gueule de bois… et lorsque l’on travaille bien, on vit bien et inversement. Il le dit lui même « je suis très heureux dans ma vie, je suis épanoui, je m’exprime librement ». Il avoue que l’une des choses qui l’a séduit chez les Bras, c’est qu’ils étaient simples et atypiques.
Sergio Calderon, a résolument les mêmes qualités. Il s’imaginait médecin sans frontières, il est sommelier sans limite.

en quelques dates
1984 : Quitte l’Argentine pour la France
1987 : Travaille en Angleterre chez Michel Roux au Waterside
1990 : Arrive chez Bras

RencontrerSergio Calderon